Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
FormesFormesFormes
Les Anciens des bâtiments FORBIN
Copyright © 2009 - All rights reserved.
Formes
Formes
forbin.jpgRuban tissu 2.jpg
Les embarcations à bord...
Il y avait à bord de notre escorteur (comme sur les autres d'ailleurs), 2 types d'embarcation, 1 vedette de 8,36m armée par 4 marins pour 8 passagers, ou canot-major pour les officiers et 2 baleinières de 8,29 m armée par 3 marins pour 15 passagers, qui permettaient de relier le bord avec la terre au mouillage notamment. En plus, un bateau pneumatique ou dinghy avec moteur hors bord de 5 à 6 places , plus facile à mettre en oeuvre, faisait partie de la dotation.
Canot major Forbin.pngBaleinière Forbin.png
Le "canot major" de cette couleur était réservée au Capitaine de Vaisseau commandant une division d'escorteurs ou un Amiral commandant une flottille. Sinon le canot est gris...
Canot major gris Forbin.png
Les embarcations étaient manoeuvrées à l'aide de dispositifs appelés bossoirs, destinés à basculer hisser ou affaler (descendre) les embarcations. On aperçoit le tangon replié le long du bord sous la passerelle. Ci-dessous au cours d'une escale à Bora Bora, la vedette et la baleinière tribord sont débarquées, car utilisées pour des visites du lagon...
En période de mouillage, elles étaient amarrées depuis un tangon d'où les équipes de service pouvaient accéder à l'aide d'une échelle de corde. Pas évident, ni facile en tenue blanche qui devait rester impeccable !!
Bossoirs.jpg
Pour les sauvetage, il y avait des radeaux type "Brest" (à gauche) en matériau léger sans fond jusqu'à 1970, puis des "Bombards" (à droite) plus sûrs et... confortables, si l'on peut dire !
Bombards.jpgRadeaux 2.jpgTangons.pngTangon sur ER.JPG
En cas de chute d'un homme à la mer, la bouée suspendue au-dessus de la mer (flèche rouge) de type Viollet-Chabran, était larguée. Une flamme s'allumait automatquement pour signaler la position de l'homme à la mer.